Et si on prenait le temps de lire : « La Rose et le Granit de Thierry Guidet »

Posté le 23 Nov 2016 Catégorie: Et si on prenait le temps de lire
Et si on prenait le temps de lire : « La Rose et le Granit de Thierry Guidet »

 » Publiée en 2014 aux Editions de l’Aube, La Rose et le Granit, le Socialisme dans les villes de l’Ouest de Thierry Guidet, journaliste bien informé, permet de mieux comprendre comment le PS a pu s’implanter dans le Grand Ouest , régions Bretagne et Pays de la loire , depuis 1977. 1977, années où le PS, conduit alors par de jeunes loups comme Jean-Marc Ayrault , Edmond Hervé, et Alain Chénard font basculer Saint-Herblain, Nantes et Angers dans le panier de gauche conduite alors par un dénommé François Mitterrand. d’autres villes suivront après.

Extrêmement bien documenté avec des entretiens avec les personnalités clés ayant vécu les événements, cet ouvrage analyse les causes d’un tel changement, les vecteurs de la conquête et surtout dresse un bilan des actions menées par le PS dans ces villes conquises, ensuite les départements et enfin les régions. Au fil des pages, le lecteur comprend mieux comment s’est implanté durablement dans le paysage du Grand Ouest un socialisme à visage humain. C’est un véritable bilan et surtout il permet d’avoir une synthèse complète de la gestion menée par le PS depuis presque quarante années.

Dans une première partie, l’auteur dresse un portrait des vainqueurs de 1977. Tous jeunes pour la plupart, assez novices en politique, mais le fruit d’un long travail de maillage du terrain sur le plan sociologique. L’année tournante est 1964 , lors de scission de la CFTC qui a abouti à l’émergence de la CFDT. Ce syndicat avec la JOC ( Jeunesse ouvrière Chrétienne) a permis à beaucoup de cadres socialistes d’y parfaire leurs armes avant de se lancer dans le bain de la politique.

Ensuite, il explique comment le Grand Ouest a connu dans les années soixante , puis soixante-dix de grands bouleversements sociologiques et économiques. Notamment, une sécularisation accrue de la société , la perte d’influence de l’Eglise catholique auprès de la population et l’émergence d’une véritable classe moyenne citadine politisée et impliquée dans la vie de la Cité dans les grands combats ou bouleversements sociétaux. Jusqu’ à ces deux décennies, le grand Ouest était une terre centriste voire de droite rurale.Il souligne aussi en quoi les villes du Grand Ouest ont été toujours depuis le XVIII ème des laboratoires de la contestation et fortement républicaines. Le combat pour la séparation de l’Eglise et de l’Etat est encore présent dans les esprits. même de nos jours et il y a laissé des traces profondes.

Enfin , il dresse un bilan de la gestion des villes par le PS notamment l’impact la révolution des transport avec les effets tramway et métro sur Nantes et Rennes.

En conclusion, l’auteur présente la génération qui va succéder à celle de Jean-Marc Ayrault ou Edmond Hervé , qui sont les femmes ou les hommes qui s’apprêtent à reprendre le flambeau. Aux conquérants succèdent les héritiers. mais la véritable question, qui se pose, à la fin de cet essai est la suivante: l’Ouest va-t-il rester à gauche ?

Collection l’Urgence de Comprendre, Thierry Guidet, la Rose et le Granit, Le socialisme dans les villes de l’Ouest, aux Editions de l’Aube , 2014.

Laisser un commentaire